L’isolation thermique d’une maison passive

isolation thermique

Pour créer une maison passive économe en énergie, l’isolation doit être minutieusement préparée. Pour respecter des critères de performance, certains points très importants sont à surveiller.

L’isolation, le critère le plus important

On parle d’une maison passive pour désigner un bâtiment dont la consommation énergétique au mètre carré est extrêmement basse, voire est compensée par les ressources naturelles comme l’énergie solaire. On l’appelle souvent “la maison sans chauffage” et pour atteindre un tel degré de performance, il est important de ne pas négliger l’isolation.

Lors de la création d’une maison passive en Ile-de-France ou dans d’autres régions, il est impératif d’isoler différentes parties de l’habitat. Avant tout, les artisans doivent veiller à assurer une bonne isolation de toiture. Cette phase est indispensable pour la création de combles. Les combles perdus doivent aussi être isolés correctement.

D’autres parties de la maison nécessitent une isolation pour éviter les déperditions énergétiques : les murs en contact avec l’extérieur, les menuiseries extérieures comme les fenêtres, les planchers en contact avec des pièces froides ou encore les tuyaux d’eau chaude sanitaire.

La résistance thermique

La résistance thermique d’un matériau fait partie des critères les plus importants à prendre en compte lors de l’isolation des combles ou d’autres pièces de la maison. C’est elle qui permet de connaître la performance thermique des matériaux utilisés et on l’exprime en m2.K/W.

La résistance thermique dépend à la fois de l’épaisseur de l’isolant et de sa conductivité thermique. Plus elle est élevée, plus le matériau est isolant. Dans le cas d’une maison passive, la résistance thermique doit être d’au moins R > 6. D’autres critères entrent en ligne de compte pour les menuiseries comme le coefficient de transmission thermique. Dans ce cas, plus il est bas, plus le produit est isolant.

Si vous souhaitez créer une maison passive, il est important que les matériaux et isolants choisis vous permettent d’atteindre un besoin de chauffage annuel inférieur à 15 kWh/m².a. Les économies réalisés par rapport à un logement standard sont considérables;

La qualité de la mise en oeuvre

Pour assurer une performance thermique suffisante et un besoin de chauffage très faible, il est important de faire réaliser les travaux par des professionnels qualifiés et habitués à la mise en oeuvre d’une isolation efficace.

De nombreuses aides ont été mises en place pour aider les ménages à atteindre un tel niveau de performance mais toutes émettent comme condition de confier les travaux à un artisan RGE. Ce label délivré par des organismes indépendants comme Qualibat permet de certifier que les entreprises ont été formées à des techniques d’isolation dernière génération. Le label est strictement contrôlé et valable pendant une période limitée. Son renouvellement est soumis à des conditions de performance.

N’hésitez pas à vous renseigner sur les possibilités de mise en oeuvre de vos travaux et vérifiez toujours que l’artisan auquel vous faites appel possède le label.