L’exécutif veut accélérer les travaux d’isolation en France

accélérer les travaux d’isolation

Publié le : 05 septembre 20185 mins de lecture

Actuellement, la rénovation de certains bâtiments doit comprendre les travaux d’isolation car une meilleure isolation permet aux ménages de réduire leur consommation d’énergie, ce qui signifie protéger l’environnement et lutter contre le réchauffement climatique. Ces travaux doivent être pris en charge par une société spécialisée telle que PES France RGE.

Les travaux d’isolation, d’une grande importance

Accélérer les travaux d’isolation a toujours été la préoccupation du gouvernement. Seulement, voilà, même avec les différentes aides prévues pour les effectuer, on enregistre bien moins de rénovations effectuées que prévues, pour parvenir au final à un gain de 17% d’énergie uniquement. Par exemple, le CITE ou Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique finance près de 30% des travaux dans une résidence principale.

Or, les rénovations en question ne concernent souvent que le changement de portes ou de fenêtres, ce qui n’est pas favorable pour la transition énergétique. Rien qu’en 2017, sur 1,7 milliards d’euros, 800 millions ont été consacrés au remplacement de portes et fenêtres. C’est pourquoi à compter du 1er janvier 2019, le gouvernement compte transformer le CITE en prime, et sera versée une fois les travaux achevés afin d’inciter les ménages à effectuer des travaux d’isolation thermique par l’extérieur.

Simplification des aides

L’ambition du gouvernement est de rénover 500.000 logements par an, dont 250.000 appartenant à des ménages modestes et 250.000 à des propriétaires et des bailleurs, grâce à un investissement de 14 millions d’euros sur cinq ans, une bien coquette somme. Pour cela, le gouvernement compte mettre en place des incitations, en sensibilisant les gens sur l’importance de l’ITE.

De plus, bien qu’il existe de nombreuses aides pour effectuer les travaux d’isolation, comme vous le verrez sur ce site, la majorité des français n’en ont pas connaissance. C’est pourquoi le gouvernement compte réformer les aides très prochainement en vue d’atteindre son objectif. Ainsi, à part le CITE qui sera transformé en prime, l’éco-prêt à taux zéro, jugé trop complexe, sera également plus simplifié.

Par ailleurs, en ce qui concerne la mise en œuvre du Fonds de garantie pour la rénovation énergétique, l’Etat tient aussi à faciliter la distribution du prêt aux moins favorisés. Ainsi, par la loi de la transition énergétique, on dotera ce fonds de plus de 50 millions d’euros en vue d’aider 35.000 ménages aux revenus les plus modestes par an.

Un meilleur contrôle des travaux

Dans cette initiative de réforme énergétique, le gouvernement propose également un accompagnement et un contrôle des travaux, notamment pour éviter les arnaques aux panneaux solaires et pour assurer le contrôle de la qualité des travaux d’isolation thermique par l’extérieur. Pour cela, il va améliorer la formation de 65.000 professionnels de la rénovation énergétique !

Quoi qu’il en soit, l’objectif principal est de protéger l’environnement, grâce à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, causée en grande partie par la chaleur qui s’échappe des maisons mal isolées (45%). C’est pourquoi le gouvernement tente par tous les moyens de renforcer l’ITE de chaque ménage, quelle que soit leur condition financière. C’est un enjeu environnemental et climatique avant tout.

Si cet objectif est atteint, ce sera un grand pas dans la lutte contre le réchauffement planétaire, qui est de plus en plus rude avec les années. Pour cela, il faudra surtout amener les ménages,  modestes ou non, à comprendre qu’effectuer des travaux d’isolation leur sera autant bénéfique qu’à l’humanité tout entière.

Plan du site